Chaque année de nombreux étudiants se demandent s’il faut souscrire une assurance complémentaire santé, c’est-à-dire une mutuelle. Celle-ci permet de couvrir ses dépenses de santé et d’être mieux remboursé.

Ceci dit, est-il obligatoire de payer une complémentaire santé pour ses frais médicaux quand on est étudiant(e) ?

Mutuelle étudiante obligatoire ?
Mutuelle étudiant, est-ce obligatoire ?

La sécu rembourse quoi ?

En août 2019 la sécurité sociale étudiante a définitivement disparue. Les étudiants dépendent désormais du régime général comme tout le monde et sont protégés par le régime de la Sécurité sociale.

C’est elle qui assure notre protection sociale en matière de santé. Concrètement l’essentiel de nos frais médicaux sont pris en charge par la sécurité sociale, mais malheureusement elle ne rembourse une partie de vos soins. Pour calculer le montant des remboursements, la sécu a défini des prix pour chaque type de frais médical : consultations, médicaments, radios, examens,etc.

En général, elle rembourse 70 % du montant des tarifs mais il reste toujours une somme à régler, qu’on appelle le ticket modérateur. On sait que les plus importants concernant les dépenses dans domaines de l’optique, les soins dentaires, l’hospitalisation et certains médecins spécialistes qui pratiquent des dépassements d’honoraires.

Il est certain que si on se contente du remboursement de la sécurité sociale, certains frais de santé, et notamment l’hospitalisation, finissent par coûter très cher en cas de problème.

Pour comprendre le fonctionnement de la CPAM, lis cet article : Comment bien choisir sa mutuelle étudiante ?

Néanmoins, le remboursement des gros frais médicaux s’est amélioré avec le dispositif 100% santé.

Le 100 % santé, c’est quoi ?

On en a entendu beaucoup parler lors de l’élection d’Emmanuel Macron qui souhaitait que tous les Français puissent se faire soigner correctement sans dépenser un euro

Depuis cette année, l’offre 100 % santé nous permet de s’équiper de lunettes, de prothèses dentaires et d’appareils auditifs pris en charge à 100 % par l’assurance maladie et les complémentaires santé.

 Dans ces trois secteurs réputés très coûteux, des « paniers » santé sont mis en place. Ils comprennent une sélection de soins et d’équipements qui répondent aux besoins des patients avec un reste à charge zéro. Les professionnels de santé sont là pour te conseiller 🙂

Pour qui ?

  • Les assurés qui ont une complémentaire santé dite « responsable » qui respectent un cahier des charges précis en veillant au respect des coûts et du parcours de soins. Pas d’inquiétude : La majorité des mutuelles remplissent ces conditions. 
  • Les bénéficiaires de la CMU-c : la complémentaire santé solidaire sous conditions de ressources pour les étudiants les plus modestes.

Cette réforme permet essentiellement d’aider l’accès à la prévention et aux soins. Par conséquent, la sécu et la mutuelle complèteront les frais médicaux du 100% santé afin que tu n’aies rien à régler.

Alors une mutuelle etudiante est-elle obligatoire ?

En principe tu auras compris qu’une complémentaire santé est facultative mais qu’elle n’en est pas moins nécessaire. En étant jeune, on pense être majoritairement à l’abri de la maladie mais le problème peut se poser en cas d’accident. Et là, ce serait une ruine financière !  Tu pourrais avoir à ta charge des frais multiples tels que  : 

  • Des dépassements d’honoraires de chirurgien, d’anesthésiste ou d’un autre spécialiste
  • Des frais de séjour hospitalier exorbitants 
  • La facturation d’une chambre individuelle 
  • D’autres soins nécessaires après une hospitalisation, comme des séances de réeducation en kinésithérapie.

Par conséquent, il reste raisonnable de choisir une mutuelle étudiant qui couvre correctement les frais d’hospitalisation et les différentes consultations de médecins spécialisés, ainsi qu’un remboursement de base pour l’optique et le dentaire.

Quelles aides pour financer une mutuelle etudiante ?

Pour les étudiants les plus modestes, il existe des solutions. Depuis le 1er novembre 2019, la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’ACS évoluent pour devenir la Complémentaire santé solidaire.

Comme l’ACS, la Complémentaire santé solidaire permet de :

  • ne pas payer les dépenses de santé chez le médecin, chez le dentiste, en pharmacie, à l’hôpital (c’est l’Assurance Maladie qui paie directement les professionnels de santé) ;
  • bénéficier de tarifs sans dépassement chez les médecins ;
  • ne plus payer la plupart des lunettes, prothèses dentaires et auditives.

L’attestation chèque à présenter pour obtenir une réduction sur le prix du contrat disparaît. À la place, les foyers paieront une participation financière.

Source www.ameli.fr

infographie, Source : www.ameli.fr

Comment demander la complémentaire santé solidaire ?

Pour les étudiants ou jeunes en galère, une demande individuelle est possible dans les cas suivants :

  • les mineurs de moins de 16 ans qui relèvent de l’aide sociale à l’enfance (ASE) ou de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) par l’intermédiaire de ces deux organismes ;
  • les mineurs de plus de 16 ans ayant rompu leurs liens familiaux ;
  • les jeunes de 18 à 25 ans ne vivant plus sous le même toit que leurs parents, ayant rempli une déclaration fiscale séparée (ou s’engageant sur l’honneur et par écrit à le faire l’année suivante) et ne percevant pas de pension alimentaire donnant lieu à déduction fiscale ;
  • les jeunes de 18 à 25 ans, vivant sous le même toit que leurs parents, s’ils sont eux-mêmes parents ou s’ils vont le devenir ;
  • les étudiants isolés, bénéficiant des aides annuelles d’urgence versées par les Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (Crous) sur le Fonds national d’aide d’urgence (FNAU) ;

La complémentaire santé solidaire se présente sous 2 formes :

– La CSS gratuite (rien à payer) 

– ou la CSS avec participation financière (paiement d’une cotisation mutuelle qui varie de 8 euros à 30 euros par mois et par personne selon son âge). 

Si tu es concerné, il faut choisir une mutuelle éligible à la complémentaire santé solidaire.

Nous te donnons une liste d’organismes ici.

D’autres aides pour les étudiants ?

De nombreuses régions proposent des aides à l’acquisition d’une mutuelle. Certaines concernent tous les étudiants, d’autres seulement les étudiants boursiers. C’est le cas de l’île de France, des alpes maritimes, des Hauts de France, l’occitanie, la région Sud avec le pass Mutuelle. Il s’agit souvent d’une aide de 100 €.

Nous ne pouvons pas toutes les lister, mais tu peux contacter le conseil régional de ton département ou demander auprès de la mission locale de ta ville. Ils saurons t’aider pour obtenir une aide financière pour une mutuelle, et même pour étudier tes autres droits.

Voici un lien pour trouver dans ta région !

Pour choisir une mutuelle étudiante, lis nos conseils ici 🙂

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *